Notre métier

L’ingénieur en génie civil est le maître d’œuvre des ouvrages d’art dans leur ensemble, édifices et infrastructures, dont il assure la construction et la réhabilitation.

Apco Technologies SA à Aigle

  • Lieu : Aigle
  • Maître de l’ouvrage : Apco Technologies SA
  • Architecte : Crémona & Peyraud Sàrl, Fribourg

La société APCO Technologies SA est spécialisée dans la conception et la fabrication d’équipements pour le domaine spatial et celui de l’énergie. Présente à Aigle de- puis 2007, et après un premier agrandissement du site en 2012, elle construit aujourd’hui une nouvelle halle de production ainsi que des locaux administratifs.

Nous avons été contactés pour la conception et la réalisation d’une halle industrielle, afin d’y installer une nouvelle ligne de production pour la fabrication de la partie supérieure et les attaches des fusées d’appoint du lanceur européen Ariane 6.

Dans l’esprit d’APCO Technologies SA, il s’agit de construire un bâtiment entièrement connecté, dans la pure logique de l’industrie 4.0 avec une nouvelle organisation des moyens de production. L’objectif est la mise en place d’une usine dite «intelligente» capable d’une plus grande adaptabilité à la production et d’une allocation plus efficiente des ressources, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle révolution industrielle.

La conception et la réalisation de ce bâtiment sont entièrement prises à charge par le bureau Daniel Willi SA avec la collaboration du bureau Cremona & Peyraud architectes Sàrl pour les parties administrative et esthétique des façades.

L’implantation au sol de la nouvelle halle est de 80mx20m avec une hauteur de 19 m. Au rez-de-chaussée se trouve la production avec un sas de stockage ainsi qu’une zone d’assemblage, pour respectivement 960 et 480 m² de plancher.

À l’étage, sous la toiture, nous avons deux zones administratives sur une surface totale de 1’440 m². Le noyau central abrite les communs, tels que les locaux techniques, les vestiaires, les bureaux de la production, la cafétéria ainsi que les sanitaires. Ce noyau est développé sur 5 niveaux.

La qualité moyenne du terrain a nécessité l’appui de tous les éléments structurels sur un réseau de quelques 160 pieux battus moulés dans le sol. La structure métallique se compose de profilés HEA 550 pour les colonnes et les sommiers de toiture. Pour réaliser l’étage administratif, sur la totalité de la surface de la halle, un plancher mixte a été construit. Les profilés principaux de la dalle mixte, d’une portée de 20 m, sont des composés soudés d’une hauteur de 110 cm. L’entraxe structurel est de 8 m de sorte que 9 éléments sont nécessaires pour former l’ossature des halles de production et d’assemblage.

Le noyau central, entièrement en béton armé, en assure la stabilité. L’ensemble est habillé de façades métalliques en panneaux sandwich préfabriqués.

Au vu des caractéristiques du bâtiment et de son exploitation, nous avons réalisé une étude au feu naturel de la structure métallique. Cette étude nous a permis de confirmer qu’il n’était pas nécessaire d’appliquer une protection sur la charpente métallique de la halle. Cette méthode de preuve en protection incendie garantit durant toute la durée de l’incendie, y compris pendant la phase de refroidissement, une résistance suffisante. Ces calculs d’ingénierie permettent d’obtenir une résistance équivalente à celle exigée par les directives AEAI (2015).

Dans la halle de production, pour recevoir les installations propres à la production, nous avons bétonné des socles de fondations indépendants de la structure de la halle. Pour mieux comprendre et visualiser la complexité des travaux, nous avons élaboré une maquette 3D de la structure (BIM). Avec l’aide de cet outil informatique la réalisation in situ par les entreprises est facilitée.

Une attention particulière a été portée à la dimension et à la position des fenêtres, afin d’assurer un éclairage naturel optimal pour les collaborateurs qui seront actifs dans la halle et les locaux administratifs. La pose de panneaux photovoltaïques sur l’ensemble de la toiture, permet une meilleure gestion des ressources énergétiques.

Afin de respecter les exigences imposées par le Maître de l’Ouvrage en matière de contrôle de la température (variation de température maximum par jour de 1° C et une variation de température maximum par heure 0,5° C), il a été nécessaire d’analyser l’efficacité du système de ventilation, de chauffage et de refroidissement d’air. Un calcul détaillé des mouvements d’air dans la halle et des distributions de températures a été effectué par un bureau spécialisé, au moyen d’une simulation tridimensionnelle CFD (Computation Fluid Dynamics).

Notre bureau en tant que mandataire principal est fier d’avoir pu mettre au service de cette PME locale son savoir-faire et ses valeurs d’engagement et d’ingéniosité.

Retour aux projets
  • Image
  • Image
  • Image