Notre métier

L’ingénieur en génie civil est le maître d’œuvre des ouvrages d’art dans leur ensemble, édifices et infrastructures, dont il assure la construction et la réhabilitation.

EPFL Bâtiment ME à Ecublens

  • Maître de l’ouvrage : EPFL, Lausanne
  • Architecte : Dominique Perrault, Paris

Le bâtiment ME était un bâtiment d'enseignement et de recherche occupé par l'Institut de mécanique. Il faisait partie de la première étape de construction de l'EPFL et avait été mis en service en 1977. 

En première approche, le projet prévoyait de transformer cet ouvrage afin d'y accueillir des nouveaux laboratoires de recherche, répondant aux exigences et aux normes actuelles. 

Suite à l'analyse des diverses solutions de réhabilitation, la reconstruction de l'ouvrage a été retenue, excepté les murs périphériques du sous-sol. De nouvelles fondations profondes ont été réalisées par l'ajout de pieux entre ceux déjà existants. Ce complément de fondations était indispensable pour reprendre les sollicitations engendrées par le nouveau bâtiment. Au niveau des structures porteuses, plusieurs variantes ont également été étudiées (par exemple, une solution de plancher en dalles alvéolaires préfabriquées) afin de limiter le poids propre des dalles et réduire ainsi les sollicitations sur les fondations et également diminuer le temps de réalisation de l'ouvrage. 

Cette solution n'a pas été retenue en phase exécution pour différentes raisons d'exploitation, de hauteur à disposition et de modularité. Un système de dalles en béton armé renforcées avec sommiers précontraints a été réalisé. 

Les dalles ont été portées de 7,20 m. et reposent sur des sommiers précontraints d'une hauteur très réduite (20 cm de retombée sous dalle) dont les portées sont de l'ordre de 12 m. Ce système porteur a été choisi afin de limiter la hauteur des planchers et ainsi obtenir une hauteur d'étage suffisante pour la mise en place des éléments techniques CVSE sous dalle. Le dernier étage comporte uniquement des locaux techniques abritant par exemple des monoblocs. La toiture est en charpente métallique. Une extension de l'ouvrage devant permettre la réalisation de bureaux et sur la périphérie des locaux techniques a été prise en considération lors du dimensionnement du bâtiment. Les nouveaux laboratoires ont été mis en service en 2015. 

Retour aux projets
  • Image
  • Image
  • Image