Notre métier

L’ingénieur en génie civil est le maître d’œuvre des ouvrages d’art dans leur ensemble, édifices et infrastructures, dont il assure la construction et la réhabilitation.

Le National à Montreux

  • Lieu : Montreux - VD
  • Architectes : Archi-DT SA, Montreux
  • Entreprise totale : HRS Real Estate SA, Crissier
  • Maître de l’Ouvrage : Le National de Montreux SA
  • Réalisation : 2007-2011 

 
Le projet Le National s’insère aujourd’hui dans le tissu urbain de Montreux sur la Riviera, le long de la route cantonale qui mène en Valais. Mais à l’époque de la construction de l’hôtel, en 1873, le bâtiment se trouvait isolé. Il est l’un des premiers palaces de Montreux, construit dans la grande tradition des palaces de luxe. Avec l’essor du tourisme et les deux guerres, l’hôtel devient vite obsolète et subit plusieurs transformations avant d’être fermé en 1983 pour plus de vingt ans.
 
En 2005, un projet de transformation du bâtiment existant prend forme, ainsi que la création de quatre nouveaux bâtiments de logements destinés à de la vente en PPE : l’Esplanade, le Parc, les Terrasses et le Belvédère. À ce projet s’ajoute la rénovation des arcades en contrebas, s’ouvrant sur la route cantonale afin d’y accueillir des surfaces commerciales, un parking souterrain de trois niveaux, une zone administrative, sans oublier un espace wellness avec piscine, fitness, hammam, sauna, jacuzzi et lounge à disposition des propriétaires.
 
L’hôtel existant, classé, a été rénové en accord avec le Service des Monuments historiques du canton et transformé en appartements. Trois bâtiments ont ensuite été construits autour du bâtiment historique et un dernier volume semi-enterré sur trois côtés a été érigé en contrebas. Le projet comporte en tout 77 logements. La parking, quant à lui, est partagé entre les bâtiments et offre un total de 179 places de parc.
 
Pour ce projet, notre travail principal a porté sur les calculs statiques pour pouvoir notamment accueillir les aménagements paysagers sur la toiture du bâtiment semi-enterré en contrebas. Il a fallu mettre en place du verre cellulaire pour alléger les charges de remblayage. Pour deux des nouveaux bâtiments, des dalles précontraintes permettent de reprendre toutes les charges des étages supérieurs afin de garantir la sécurité structurale. Pour l’ensemble des constructions, les murs porteurs sont en béton armé et la majorité des porteurs au niveau des étages sont des éléments voiles. 
 
Vu la configuration du site, le long de 2 routes cantonales, plusieurs contraintes ont rythmé le chantier dont notamment la gestion d’un trafic urbain et d’une circulation piétonne importante, sans oublier la complexité d’effectuer des travaux à l’intérieur d’un bâtiment historique protégé.
 
Surface brute de plancher : 16'600 m2
Volume SIA : 90’192 m3
Coût total : 86 mios

Retour aux projets
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image